Les caractéristiques du prêt auto

L’achat d’un véhicule n’est pas une chose à prendre à la légère, car il s’agit d’un investissement dont le coût varie considérablement et peut facilement atteindre des dizaines de milliers d’euros pour les véhicules haut de gamme.

La problématique qui se pose alors est de réunir la somme nécessaire pour le paiement comptant du véhicule en question ! Le prêt auto répond donc à cette problématique, et c’est sans aucun doute ce qui fait de lui l’un des prêts à la consommation les plus sollicités par les Français.

Il est caractérisé par une très grande variété et peut être contracté auprès d’un organisme de crédit, d’un concessionnaire, via un comparateur de crédit auto pas cher ou encore d’un établissement bancaire.

Le principe du crédit auto

Le terme « crédit auto » est un crédit affecté qui consiste à octroyer au souscripteur un montant d’argent, destiné uniquement à couvrir l’acquisition d’un véhicule à quatre roues possédant un moteur. Son attribution est liée de manière indissociable à l’acquisition effective du véhicule.

En d’autres termes, si la livraison du véhicule n’est pas effectuée ou est annulée pour une raison quelconque, le crédit auto est inexistant. Le souscripteur n’a donc aucun remboursement à effectuer. Le contrat de vente peut également être annulé sans frais si le souscripteur n’arrive pas à trouver un prêteur. Le remboursement du crédit auto ne débute qu’après la réception effective du véhicule par le souscripteur.

Quelles sont les principales caractéristiques de ce crédit ?

Le crédit auto est caractérisé par :

  • un TEG (taux effectif global), qui se révèle être la valeur globale du coût du prêt. Par valeur globale du prêt, on entend le montant des intérêts à régler au taux nominal, ainsi qu’aux éventuels frais de dossier et autres frais divers ou commissions. Ils peuvent donc contribuer à accroître considérablement le coût du crédit s’ils ne sont pas bien surveillés. Bien que le TEG soit divulgué sous la forme d’un coefficient annualisé, il peut aussi énoncer sous la forme d’une somme précise en euros, le montant total du prêt, qui indiquera la différence entre le montant emprunté à la base par le souscripteur et le montant total remboursé.
  • une durée : il s’agit de la durée du prêt, qui peut également se comptabiliser en mois. Quel que soit le montant du crédit, le souscripteur doit savoir que s’il opte pour des mensualités faibles, la durée de remboursement sera plus longue, mais le coût total du crédit sera plus élevé. C’est pour cette raison qu’il est généralement recommandé de ne pas solliciter un prêt pour une durée de plus de 60 mois (5 ans), ce qui correspond en moyenne à la durée de vie d’un véhicule d’une manière général.
  • une assurance emprunteur : bien qu’elle ne soit pas obligatoire, il est tout de même recommandé d’y souscrire. En effet, si le souscripteur emprunte une somme importante au regard de ses revenus ou de son épargne, il est important qu’il s’assure au moins contre l’incapacité totale d’exercer une activité et le décès.
    Quoi qu’il en soit, un apport personnel conséquent permet de rabaisser la somme à emprunter, ainsi que l’endettement.