Défiscalisation : quelles solutions pour réduire ses impôts ?

Tous les moyens sont bons pour réduire ses fins de mois. Pour tous les contribuables, les impôts sont souvent synonymes de torture. Cependant, il est à noter qu’il existe diverses solutions pour payer moins d’impôts. La question qui se pose souvent est « comment y procéder ? ». Voici quelques solutions de défiscalisation qui pourrait être utile pour chacun.

Une défiscalisation via l’investissement immobilier

De plus en plus en difficulté, la majorité des Français sont de plus en plus touchés par la crise financière. La solution la plus sûre est d’investir dans un bien immobilier défiscalisant. En effet, pour les contribuables, des lois de défiscalisation immobilière ont été mises en vigueur depuis déjà quelques années.

Ces lois sont en faveur de ceux qui souhaitent se lancer dans un projet immobilier grâce à une réduction d’impôt sur leurs revenus. Initié par la loi Pinel, un dispositif de déduction allant jusqu’à 21 % sur le prix du logement d’une valeur de 300 000 euros maximal dans une durée qui peut s’étendre jusqu’à 12 ans.

Effectivement, des conditions y sont imposées pour en bénéficier comme le fait que les logements doit être de type BBC, c’est-à-dire bâtiment basse consommation. Évidemment, d’autres dispositifs comme la loi Bouvard sont bénéfiques pour ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier meublé avec une réduction de 11 %.

Consentir une donation

Autre moyen de réduire ses impôts, faire des dons caritatifs aux organismes d’intérêt général. Cela semble nouveau, mais cette méthode se pratique de plus en plus dans l’Hexagone. À part la réduction d’impôt, ce procédé est une œuvre de charité envers ceux qui en ont besoin.

D’après la loi de la défiscalisation, les dons font l’objet de réduction d’impôts de 20 % du revenu imposable. Pour verser les dons à un organisme d’aide gratuite, pas besoins de procédure ou de formulaire, cela peut se faire par chèque, par espèces, virement ou actions pour ceux qui ont des titres en bourse. Bien évidemment, pour bénéficier de la réduction, le donateur ne doit en aucun cas toucher une contrepartie, quelle que soit sa nature.

Autres conditions, les organismes à but lucratif doivent se trouver ou être agréés dans les états de l’Union européenne.

Le travail à domicile

Grâce à internet, il existe de nombreuses façons de gagner un revenu sans payer d’impôts. Les emplois à domicile sont devenus un phénomène de mode partout en France, surtout chez les jeunes. Bien sûr, le travailleur ne doit avoir aucun lien avec un employeur d’une entreprise quelconque, il travaille en son propre compte, appelé aussi freelancer.

D’autres emplois à domicile comme le ménage, les aides scolaires, les travaux de jardinages et autres sont déduisent jusqu’à 50 % des dépenses annuelles pour l’employeur. Effectivement, ces dépenses ne doivent dépasser plus de 12 000 euros dans l’année.

Bref, il existe encore d’autres moyens de réduire ses impôts comme pour les foyers dont le revenu fiscal est inférieur à 18 500 euros, le fait d’investir dans un FIP ou dans le capital d’une PME à chacun de choisir en fonction de son cas.