Les stratégies de défiscalisation pour payer moins d’impôt

Depuis quelques années, la possibilité de réduction d’impôts sur le revenu est nettement à la baisse. La mise en place du plafonnement des niches fiscales est surement le paramètre réduisant les adhérents à des opérations de défiscalisation.

Il existe plusieurs stratégies de défiscalisation pratique pour se permettre de payer moins d’impôts. Les investissements dans des structures bien définis permettent à chaque contribuable un allègement des impôts.

Investissement immobilier

Plusieurs dispositifs permettent d’investir dans l’immobilier tout en économisant sur les impôts sur le revenu. Bien entendu, il importe de comprendre, dans tous les cas, que le but principal d’un investissement immobilier est de se constituer un patrimoine.

Bien entendu, l’avantage fiscal sera pris en compte en second lieu. La loi Pinel permet de réduire de l’impôt sur le revenu de 12 à 21 % du montant mis en place. D’ailleurs, le plafond annuel d’investissement est évalué à 300 000 euros. Le logement dans lequel le contribuable investit devra être en location durant 6 à 12 ans. Le dispositif de Malraux reste également une opportunité pour tous les contribuables d’alléger l’impôt sur le revenu.

En effet, il permet de réduire l’impôt en fonction des dépenses réalisées dans les quartiers dégradés. D’ailleurs, le dispositif aide dans la rénovation des anciens monuments historiques en ville. D’autres lois comme celle de Girardin ont pour but de mettre en avant des investissements industriels ou investissements dans les logements sociaux.

Ainsi, investir dans les DOM TOM permet également de réduire les impôts sur le revenu. Autrement dit, il est un dispositif « one shot » procurant une réduction d’impôt maximum de plus de 50 % sur les montants investis. Toutefois, le bien en question devra être mis en location durant au moins cinq ans.

Investissement mobilier

Tout comme dans le domaine de l’immobilier défiscalisant, il est également considéré comme un investissement. Ainsi, l’avantage fiscal ne vient qu’en second lieu. De ce fait, le Plan d’épargne retraite populaire ou encore PERP reste une solution avantageuse pour une épargne à long terme.

Ainsi, il permet une déduction imposable tout en donnant l’opportunité de constituer un capital à la retraite des concernés. La tranche marginale d’imposition définira la réduction d’impôts des contribuables. L’investissement dans les plus petites entreprises permet également un allègement des impôts sur le revenu. Effectivement les réductions sont évaluées à plus de 18 % sur les montants investis.

Le plafond est défini à un montant de plus de 9 000 euros pour une personne célibataire et plus de 18 000 euros pour les couples. Une souscription ou une augmentation de capital est obligatoire pour bénéficier d’une réduction d’impôt, dans ce même cadre, les titres devront être conservés au moins cinq ans. Les Sofica ouvrent également la porte des contribuables vers des impôts plus allégés.

Ainsi, elles ont pour but de financer le domaine du cinéma français. La réduction d’impôts pour cet investissement est évaluée à 36 %. Seul le contribuable ayant investi au moins 10 % des actifs dans le capital de certaines sociétés de production.